ASSOCIATION DEP. AMI. ET PARENT ENF. INA.

ASSOCIATION DEP. AMI. ET PARENT ENF. INA.

ASSOCIATION DEP. AMI. ET PARENT ENF. INA.
233 LOTISSEMENT CASTOR
97300 CAYENNE


Fax : 05 94 25 18 48

Contacter l'organisme gestionnaire :

ADAPEI 973 - GUYANNE

Organisme gestionnaire : ADAPEI 973 - GUYANNE

L' ADAPEI de la Guyanne est créée en 1985 pour la défense au point de vue matériel et moral, des intérêts généraux des handicapés : enfants, adultes, orphelins ainsi que leurs familles, en vue de favoriser le plein épanouissement de ces handicapés et leur insertion sociale. L' ADAPI 973 apporte à ces familles l’appui moral et matériel indispensable et de développer entre elles, l’esprit d’entraide et de solidarité nécessaire, accompagne et vient en aide aux familles et à toute personne souffrant de handicap, par des informations et des conseils et de promouvoir et de mettre en oeuvre tout ce qui pourrait être nécessaire pour le meilleur développement physique, intellectuel et moral de leurs enfants : création et gestion d’établissements appropriés tendant à l’éducation, la rééducation, l’adaptation, la mise au travail, l’insertion sociale, l’hébergement, l’organisation des loisirs. L'ADAPEI 973 maintient la place des familles au sein de l’association, défend l’éthique professionnelle par la qualité de l’accueil et de prestations servies, assure, au quotidien, le respect de la personne et de sa famille, son épanouissement personnel, et sa dignité. L' ADAPEI 973 est reconnue d'utilité publique.

UNAPEI
Cette association est membre de l' UNAPEI. L' UNAPEI accompagne ses adhérents dans la mise en œuvre des réformes et de l'aide qu'ils apportent aux personnes handicapées et à leurs familles. L' UNAPEI rassemble plusieurs centaines d'associations régionales, départementales ou locales généralement dénommées "Urapei", "Adapei" ou "Apei". Les associations affiliées peuvent néanmoins porter d'autres noms (Papillons Blancs, Chrysalide, Envol, ou autre) et être spécialisées sur certains types de handicaps (notamment autisme ou syndromes divers). L' UNAPEI rassemble aussi des associations tutélaires en matière de protection juridique.

Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

Les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) ont pour mission d'assurer l'accueil, le logement, l'accompagnement et l'insertion sociale des personnes ou familles connaissant de graves difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. Il s'agit notamment de victimes de violence, de personnes confrontées à l'alcoolisme et aux toxicomanies ou de personnes sortants de prison.

C'est la loi 74-955 du 19 novembre 1974, (loi étendant l’aide sociale à de nouvelles catégories de bénéficiaires et modifiant diverses dispositions du Code de la famille et de l’aide sociale du Code du travail) qui créa les CHRS (dont l'intitulé de départ était « Centres d’hébergement et de réadaptation sociale »).

Il existe aujourd'hui différents types de CHRS  : en effet, certains sont des établissements spécialisés pour un type de public (femmes enceintes, personnes sortant de prison,…), d'autres sont des établissements de droit commun dit « tout public » (jeunes errants, grands exclus,…).

Les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale sont pour la plupart gérés par des associations et organisations humanitaires, membres de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Croix-rouge française, Samu social, Armée du salut, Mouvement Emmaüs, Secours Catholique…). Les autres CHRS sont gérés par des collectivités publiques locales (le Centre Communal d'Action Social ou le Département).

Le financement du fonctionnement des CHRS est assuré par une dotation globale de l’Etat. Les personnes acquittent une participation financière à leur frais d’hébergement et d’entretien sur la base d’un barème réglementaire tenant compte notamment de leurs revenus.

Plus d'informations

Public accueilli

Mixité
Établissement Mixte

Le public pouvant être accueilli en Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) est large. Il s’agit de personnes ou familles en grandes difficultés (économiques, familiales, de santé ou d’insertion, …) qui ne trouvent pas de réponses satisfaisantes dans les dispositifs publics et sociaux habituels.

La population admise peut différer d’un établissement à l’autre en fonction de l’habilitation reçue.

Chaque CHRS est néanmoins habilité à recevoir une ou plusieurs catégories de population.

Ainsi, un CHRS peut être :

- mixte
- réservé aux hommes
- réservé aux femmes ou mères accompagnées de leur enfant
- destiné aux familles ou couples en difficulté
- destiné aux jeunes adultes
- destiné aux personnes âgées -...

Procédures d'admission

Toute demande d’admission en Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) se fait auprès d’un travailleur social local. Celui-ci instruit un dossier et le soumet au Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) du département qui évalue le besoin en commission et statue sur la demande.

C'est le responsable du CHRS qui doit se prononcer sur la décision d’admission d’une personne (en fonction notamment des capacités du centre, de la catégorie de population qu’il est habilité à recevoir et des activités d’insertion proposées). Le décret 2001-576 du 3 juillet 2001 relatif aux conditions de fonctionnement et de financement des Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale énonçait notamment que « la décision de refus d’accueil, prononcée par le responsable du Centre d’hébergement et de réinsertion sociale, est notifiée à l’intéressé sous la forme la plus appropriée. Cette décision doit être expressément motivée ».

Pour plus d'informations, consultez les démarches relatives aux Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS).

Services proposés

Les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale ont pour mission d'assurer :

- L'hébergement : cet hébergement va de l’asile de nuit pour les situations d’urgence (généralement en chambres d'hôtel) à la fourniture de logement de plus longue durée, et ceci aussi bien dans des structures collectives que dans des appartements individuels.
- Le soutien et l'accompagnement social : aide aux démarches, notamment pour l’établissement des droits sociaux, aide à la recherche d'un logement.
- L’adaptation à la vie active et l'insertion sociale et professionnelle (Les CHRS proposent notamment une aide à la recherche d'emploi).

Les CHRS peuvent également proposer :

- Domiciliation - boîte aux lettres.
- Un service restauration, blanchisserie.
- Des activités culturelles.
- Une action socio-éducative et une aide psychologique.

Enfin, les CHRS participent aux dispositifs suivants :

- «La veille sociale » en déclarant au responsable de ce dispositif (le représentant de l’Etat dans le département), le nombre et la nature des places vacantes dont il dispose.
- «Le plan d’urgence hivernal», en augmentant ses capacités d’accueil au titre de l’hébergement d’urgence.

Informations administratives

Raison sociale
ASSOCIATION DEP. AMI. ET PARENT ENF. INA.
Catégorie
Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)
Organisme gestionnaire
ADAPEI 973 - GUYANNE
N° FINESS
970304911
N° SIRET
383 192 374 00056
Situation au répertoire SIRENE
Statut
Association Loi 1901 non reconnue d'utilité publique
Date d'ouverture
01/10/1999